WEB PAGE UNDER CONSTRUCTION

Le titre est un emprunt et à un clin d’oeil, à Pablo Servigne biologiste et ingénieur agronome qui développe le concept de «collapsologie» pour mieux penser l’effondrement économique, énergétique, financier et écologique de la mondialisation et de la croissance à tout prix.

Si la prophétie d’apocalypse plane sur l’humanité depuis le début de son histoire, aujourd’hui entre intuitions et recherches fondées sur des travaux scientifiques reconnus, la fin du monde, où tout au moins d’un monde, serait pour demain. 

Prophétie, menace ou désir, la catastrophe nous fascine.

Le centre d’art de la chapelle est un lieu propice à nous la (re)présenter.

C’est d’ailleurs en faisant usage des codes religieux sur fresque et vitraux, que l’artiste investit la chapelle et nous emmène dans sa vision.

L’exposition se vit en deux temps et lieux: 

la fresque, véritable bande dessinée baroque, représente le moment du choc; 

les vitraux quant à eux sont le retour au calme d’un monde immergé, des images d’une douce étrangeté. Sons et fragrances complètent cette sensation.

L’installation est créée pour susciter une réflexion sur nos modes de vie et nos échelles de valeurs auprès du public, voire envisager de s’organiser dans le cas extraordinaire où l’humanité y survivait.

 

RETOUR